Les colonnes du site sont ouvertes aux contributions externes. 0000013678 00000 n La morale d’Aristote est une philosophie de l’action, du résultat (“le bien, c’est la fin”), et non de l’intention, comme plus tard chez Kant. 0000012132 00000 n D’abord, Aristote affirme que chaque homme a une nature qui lui est propre, et son bonheur dépend de la réalisation de cette nature. Il semble pourtant que tout le monde aime s’amuser…. 0000016034 00000 n Le problème que soulève Aristote dans cet extrait d'Ethique à Nicomaque concerne la responsabilité qu'a l'homme dans ces actions. %PDF-1.4 %���� 0000010020 00000 n 0000007637 00000 n Ne cherchons-nous pas tous à nous amuser pour notre plus grand bonheur ? 0000011451 00000 n Beaucoup de personnes recherchent l’amusement, le divertissement, c’est un fait. 0000020691 00000 n 0000021131 00000 n 0000005395 00000 n 0000006055 00000 n Aristote pose que le Bien est le but suprême de la vie, et le Bien est l’objet de la Politique : “Et puisque la Politique se sert des autres sciences pratiques et qu’en outre elle légifère sur ce qu’il faut faire et sur ce dont il faut s’abstenir, la fin de cette science englobera les fins des autres sciences ; d’où il résulte que la fin de la Politique sera le bien proprement humain Même si, en effet, il y a identité entre le bien de l’individu et celui de la cité, de toute façon c’est une tâche manifestement plus importante et plus parfaite d’appréhender et de sauvegarder le bien de la cité : carie bien est assurément aimable même pour un individu isolé, mais il est plus beau et plus divin appliqué à une nation ou à des cités.Voilà donc les buts de notre enquête, qui constitue une forme de politique”. 0000024936 00000 n %%EOF Le bonheur, qui est pour Aristote une fin en soi et non un moyen au service d’une autre fin, ne peut résider dans le jeu qui n’est qu’un moyen provisoire d’éprouver du plaisir. Mais c’est une sorte de cercle: Observation, question, réflexion, observation, question…. 0000004525 00000 n Saisissez le mot de passe qui accompagne votre courriel. 0000007161 00000 n Pour tout homme, l’activité la plus désirable étant celle qui est en accord avec sa disposition propre, il en résulte que pour l’homme de bien, c’est l’activité qui correspond à la vertu. 0000018443 00000 n 0000006845 00000 n «Aristote et l’éthique à nicomaque», c’est de la médécine morale. 0000024651 00000 n Est-ce incompatible avec l’exercice de la morale ? L’homme pleinement homme devrait-il renoncer au jeu ? Il s’agit de dialoguer avec le texte en lui posant des questions, puis en trouvant les réponses dans les parties qui suivent. Ne peut-on pas être bon tout en s’amusant ? En effet, seule la République est un régime de vertu. Mais pourquoi alors aimer le jeu ? De plus il n’y a jamais de réponse complète en philosophie. Le guide pratique d’Aristote suit une règle simple : éviter les excès, suivre le juste milieu. Alors l’homme vertueux serait-il malheureux ? Ensuite, philosopher consiste à argumenter de manière rationnelle sur son étonnement. 0000021351 00000 n Pour lui : « La vertu de justice est la vertu par laquelle l’être humain accomplit sa finalité éthique ». 0000007319 00000 n Indépendant, le site est maintenu par une équipe d'anciens étudiants en sciences humaines, aujourd'hui professeurs ou journalistes. Et quelle peut être alors la fonction du jeu et pourquoi le recherche-t-on s’il nous éloigne de notre finalité principale ?